La journée de la femme

Pendant ce temps, au royaume des indignés…..

Généralement, faire une journée de, c’est manifester son appartenance à une communauté, une religion, ou simplement entretenir un folklore ou un commerce.

Oui oui, la St Valentin, c’est commercial. A moins que vous préfériez penser que c’est en hommage à un puceau martyr mort (clique si tu veux tuer le romantisme)… moins glamour que le cupidon quand même…


Et, dans un folklore, ou une tradition, il y a des règles…des coutumes quoi…

La journée de la femme, ça sort tout droit des manifs féministes. L’idée, c’est que ce jour là, les femmes doivent se réunir pour manifester pour l’égalité des sexes!

En clair, dans une bonne démocratie, on donne les canaux de rébellion afin de les contenir, de bien les situer, et de maîtriser le tout…

Indignés/indignées, pensez-y : vous croyiez être des rebelles en allant battre le pavé? Mais réfléchissez-y une seconde : la manif est un moyen d’évacuer sa colère… Après, on rentre chez soi, et rien ne change. Rien ne change tellement que, lorsqu’ils nous donnent une miette, on est heureux…

Nan, le féminisme, ça sert pas qu’à rien… Mais instrumentalisé comme ça l’est maintenant, ça finit comme le mariage pour tous : des gens dans la rue, manifestant pour une loi qui est pas encore passée ou refusée (ce qui en soi est absurde, imaginons, je vous propose un bonbon, vous en voulez, alors vous me hurlez dessus : je veut un bonbon !), qui ne touche qu’une infime partie de la société, qui n’a absolument pas posé les bases de la nouvelle société qui devrait être gérée par de nouvelles lois et de nouveaux principes, qui prennent en charge un temps présent.
Cette loi n’a même pas supprimé le lien entre religion et contrat civil. ça s’appelle toujours le mariage, et on doit toujours le consommer et être fidèles sous peine de divorcer à ses torts exclusifs. Au fond, l’état se mêle toujours de notre cul quand on veut passer un contrat qui encadre une construction patrimoniale et familiale. De quoi je me mêle?

Je m’égare, le plus important là dedans, c’est de comprendre qu’un smicard malade 1 semaine est censé finir son mois (déjà difficile à la base) avec presque un quart de salaire en mois, alors qu’il file 22% de son salaire à l’état chaque mois, et 19.6% à chaque fois qu’il achète à bouffer ! Et que tout le monde s’en fout, vu qu’on a les yeux rivés sur le sort du mariage pour tous…

En cette journée de la femme, je vous offre, donc, deux petites vidéos très pertinentes de Minute Papillon (pour ceusse qui ne connaissent pas : minute papillon )

Enjoy !

Vous avez aimé cet article? Alors vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votreNom@votreMotClé dans le champs nom pour un meilleur référencement