Un habit de déporté aux enchères : chacun récupère ses morts…

Pendant ce temps, en salle des ventes…

deporte politique Un habit de déporté aux enchères : chacun récupère ses morts...

La maison Delorme & Collin du Bocage a mis en vente cette tenue de déporté dans sa vente d’affiches historiques et politiques du 9 avril, à Drouot. Et l’a retirée hier, vendredi 5 avril, après que  Ian Brossat, Président du groupe communiste au Conseil de Paris, ai provoqué le scandale jeudi 4 avril.

Il s’agit là d’un habit de déporté politique. L’idée première n’était pas de le mettre aux enchères :

« Ils ont d’abord contacté une association de mémoire de la Shoah. Mais elle n’en a pas voulu car le vêtement n’était pas dans le thème, ayant été porté par un prisonnier pour des raisons politiques et non parce qu’il était juif, poursuit le marteau de la maison Delorme & Collin du Bocage. Ne sachant plus comment s’en débarrasser, ils l’ont donné aux enchères. Et ce geste là, de gens si proches du martyrisé m’a touché »

Chacun récupère ses morts :

« Le déporté dont il s’agit était un maquisard. Un maquisard communiste. Et comme par hasard, c’est un élu communiste qui réagit. C’est encore plus corporatiste. Chacun récupère ses morts ». A affirmé le commissaire priseur.

Source : Figaro

Vous avez aimé cet article? Alors vous aimerez aussi :

One thought on “Un habit de déporté aux enchères : chacun récupère ses morts…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votreNom@votreMotClé dans le champs nom pour un meilleur référencement