50 nuances de Grey… Et alors ?

Depuis la sortie de 50 shades of Grey, j’ai l’impression que mes contemporains sont franchement devenus cons.

50 nuances de grey meanwhile 691x1024 50 nuances de Grey... Et alors ?

Alors, je n’ai ni lu ni vu ce truc, mais je vais quand même critiquer !
Mais parce que je vous emmerde ma bonne dame !

Nan, parce que c’est pas le bouquin/film qui m’hallucine, c’est les gens !

Au départ, déjà, l’engouement pour une fiction érotique soft SM, ça me surprenait, mais pourquoi pas après tout ?
Il y en a eu d’autres, il y en aura d’autres, et l’érotisme éveille l’esprit…

Alors, des millions de femmes ont lu ces pages en mouillant la soie fine ou le coton grossier de leurs dessous sans avoir l’impression d’être bousculées, et pour cause, c’est de l’érotisme soft. Et là, alors que le film sort, catastrophe, il y en a pour se sentir insultées…

Sérieusement, je vois fleurir sur FB des statuts et réflexions plus connes les unes que les autres ! Et ça like sa mère !

50 nuances de grey FB meanwhile 50 nuances de Grey... Et alors ?

Réalisé sans trucage !
C’est là :
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10206271406290409&set=a.2534131398945.2146543.1423363359&type=1&fref=nf

Du coup, je trouve ça assez flippant tout de même…

Donc, remettons un peu les choses en place.

Voilà le genre de choses que j’ai pu voir depuis 2 jours, et ce que j’en pense :

Argument n°1 : Ce n’est pas réaliste – de tailler des pipes sans s’étouffer, de bander comme un âne 8 fois de suite, de…-  donc, ben on nous prend pour des con(ne)s.

Dis-donc, pépette, t’as déjà entendu parler de fiction? C’est le premier film que tu regardes ? Parce que « Jupiter ascending », tu l’as trouvé réaliste, toi ? (au passage, je vous conseille la magnifique critique d’un odieux connard) Evidemment que c’est pas réaliste !

Tu la vois, toi, la fiction tout à fait réaliste ? Dans laquelle les fusillades durent 5 secondes et les gardiens de la galaxie font des pauses pipi ?

Alors, peut-être que c’est compliqué de la faire jouir en lui touchant simplement les tétons, ouais, mais peut-être que tu manques d’imagination ma petite ! Peut-être que c’est une fiction, bordel ! Et puis, de toi à moi, tu vis à l’abri de la pub ? Du porno ? De la propagande d’état ? L’objectif, c’est de faire rêver, merde !

Argument n°2 : Ouais, mais c’est de la violence sexuelle !  

Bah ouais, mon petit lapin, c’est une fiction sur le sado-masochisme !
« Sado », c’est sadique, et sadique, c’est Sade… Mais je reviendrais sur ce point !

Parait qu’il lui fait du mal, parait que la chambre rouge, en fait, c’est une chambre de tortures… Mais bordel (ah oui, tiens), de nouveau, c’est une fiction, et une fiction qui se veut basée sur le SM !

J’ai un peu l’impression que ces gens ont un esprit coincé dans une forme d’égotisme qui leur empêche toute projection qui sort de leurs champs d’action.

Merde, c’est pas non plus un snuff movie ! Parce que oui, désolé de vous l’apprendre, mais ça, c’est que dalle à côté de ce qui existe IRL !
Les coups de fouets qui font jouir, c’est les Barbapapa à la plage à côté des véritables pornos qui mettent en scène de la véritable torture ! On reste dans la fiction érotique !

Argument n°3 : oui mais, tu vois, il la saoule, il lui fait signer un contrat pour qu’elle ne puisse pas ramener sa gueule, c’est du viol !!!

Et là, surtout là, c’est de la putain de fiction. A priori, Anastasia  est une conne, et Grey est un putain de riche qui se la tape, bon, et il kiffe les trucs un peu spéciaux, bon, et elle va kiffer ça aussi, bon…

Mais ma petite dame (putain, avec ce genre de phrases, on va me taxer de macho dans 3… 2… 1…), la vraie vie est bien pire ! T’as (mais arrête de me tutoyer, connard ! c’est parce que je suis une femme, c’est ça ? ) déjà entendu parler de type comme Dan Bilzerian ? Indigne toi maintenant !

Dan Bilzerian meanwhile 50 nuances de Grey... Et alors ?

Dan Bilzerian
et là, c’est soft !

C’est illégal, certes, mais c’est un film ! Et dans les films, les gens font des trucs illégaux, oui ! Quoi, Kill Bill, ça t’a semblé légal, toi?

Alors quoi, 50 nuances de Grey, c’est de l’apologie du viol ? Et les westerns, c’est de l’apologie de génocide ?

buffalo bills wild west show meanwhile 50 nuances de Grey... Et alors ?

Quand Disney fait l’apologie d’un génocide aux enfants !

En fait, ce qui me fait franchement flipper là-dedans, c’est de voir ces réactions à un truc aussi insignifiant. On tue, massacre à tour de films Hollywoodiens, et tout le monde s’en branle, et c’est bien normal ! Mais surtout, on fait un foin d’un soft érotic, comme si on vivait chez les mormons… Aaaaah ! Un seiiiiin !

Mais dans mon monde à moi, YouPorn et XHamster sont gratuits et accessibles en 2 clics, Sade a écrit « La philosophie dans le boudoir » et « Les crimes de l’amour » au XVIIIe siècle (!), et des gens passent leurs vacances à poil sur des plages.

Dans mon monde à moi, Pasolini a adapté « Les 120 jours de Sodome » de Sade, et on se souvient que c’est une oeuvre majeure, et que les censeurs de l’époque peuvent bien aller se faire foutre…

salo les 120 jours de sodome meanwhile 50 nuances de Grey... Et alors ?

Salò ou les 120 journées de Sodome

Alors, oui, j’ai du mal à vous entendre vous offusquer.

Je n’irai pas voir ce film, non, parce que si c’est pour me taper un scénario basique avec autant d’érotisme que dans une pub pour du yaourt, autant ne pas supporter les hormones des cinquantenaires dans la salle.

Et je ne le lirai pas non plus… Parce que j’ai lu Sade, et que là, franchement, il y a des chances pour que ça me fasse sourire.

Sade écrivait des histoires dans lesquelles des pères incestueux envoyaient leur fille tuer leur mère il y a plus de 200 ans…

L’initiation à la perversion, c’est pas Grey, c’est Dolmancé, nom d’un foutre !

Alors, avant de hurler au scandale, lisez un peu de littérature érotique, faites-vous la philosophie dans le boudoir (il est dans le domaine public, et je vous l’offre en pdf :p ), soyez choqué(e)s, et ensuite, si le coeur vous en dit toujours, allez vous faire 50 nuances de téléfilm à mémère !

Et je vous fait des bisous !

Vous avez aimé cet article? Alors vous aimerez aussi :

29 thoughts on “50 nuances de Grey… Et alors ?

  1. M’bon. Bonjour, déjà. (Attation, c’est long).
    Selon vous, on peut pas critiquer les incohérences de 50 nuances de pouic parce qu’il y a des incohérences dans d’autres fictions… pourtant vous lisez les critiques de l’Odieux Connard.
    On peut pas s’indigner des procédés employés par le perso mâle parce que c’est du SM et qu’on a fait bien pire… heu… ah ?
    Il paraît que le vrai SM n’a rien à voir avec les lubies de Christian Grey, qu’il s’agit d’un jeu basé sur la confiance réciproque, pas d’un délire de manipulateur malsain… je vous copie-colle ce que j’ai lu ici et là, vous en faites ce que vous voulez…
    « C’est de la fiction », oui, et…? Depuis quand on ne peut pas critiquer les idées et les délires véhiculés par un truc fictionnel ?
    On peut pas s’offusquer de la violence fictive parce qu’il y en a dans la vraie vie, là pareil, première nouvelle.
    Vous nous parlez de Sade. C’est une sorte de Dieu apparemment, y’en a plein qui le citent d’un air de vénération! Soit.
    Vous l’avez lu et tout! Woua! Faut l’avoir lu pour détester 50 nuances de Grey? Parce que j’ai l’impression que la littérature érotique de qualité ne se résume pas à Sade.
    On s’en fout complètement de Sade. Il n’est pas question de lui ici, mais du roman de E.L James, et ce qui tape sur les nerfs des détracteurs, c’est de voir une fiction porno soft médiocre, au message douteux, passer pour un hymne au pur romantisme et au vrai amour. Enfin c’est ce qu’il m’a semblé.
    Pourquoi vous nous parlez de films qui n’ont rien à voir avec la choucroute ? C’est pas sur Kill Bill ou Jupiter Ascending qu’on tape, là, on s’énerve en voyant qu’une histoire à la con est portée aux nues. On ne se hérisse pas face à un sein titillé ou à un derrière fessé, on râle parce que que l’histoire est du grand nawak. Faudrait arrêter de croire que parce qu’on gueule contre un truc érotique on est un foutu retardataire puritain. On a peut-être juste l’esprit critique…
    Sur ce, si vous ne vous êtes pas déjà endormi, bien le bonsoir!

    • Hum, bonjour,

      et bien, ça sera beaucoup plus court…
      En aucun cas j’ai prétendu qu’on ne pouvait critiquer, mais que ce n’était pas de l’apologie car de la fiction…

      Du coup ? Bah ouais, je lis les critiques d’odieux connard, je trouve qu’on peut critiquer tous les films, comme tout le reste, mais j’invalide la thèse de « l’apologie », parce que c’est présenté comme de la fiction.

      Vous vous foutez de Sade, super. De Kill Bill, génial..; Et ?

      Que dire de plus… Ben rien… Je n’ai pas tapé sur ceux qui trouvent que c’est du nawak, ni sur ceux qui trouvent que c’est pas du SM, ni sur…

      Non, c’est juste l’argument : c’est de l’apologie du…

      Parce qu’à un moment, faut arrêter d’utiliser ce mot en toutes circonstances…

      Bonsoir !

      • J’ai aussi compris le message comme ça.
        Il faut arrêter de parler d’apologie de quelque chose a tour de bras… Y a bien pire.

        50 Shades of Grey reste un film nul (à mes yeux) et complètement critiquable… comme beaucoup de filme en ce moment.

        Mais ce n’est pas plus l’apologie de la violence sexuelle qu’un film d’Ovidie..

        Le foin qu’on a fait tout autour de ça (que ce soit pour vanter le film ou le critiquer a outrance) est vraiment troublante..

    • Un peu en retard, mais bon, ça fait toujours du bien de dire les choses !

      Vous savez faire la différence entre rejet d’une critique basée sur une interprétation foireuse (apologie de ci ou de ça) et acceptation d’une critique sur une oeuvre de l’esprit ? parce que c’est de cela dont il s’agit.

      De la même manière je n’ai pas aimé le livre de Todd sur le 11 janvier, mais je ne brandis pas pour autant l’idée de l’apologie de l’islam qui est souvent avancée et pourtant foireuse aussi.

      Bref, oui, on peut (et on doit) critiquer un film ou un bouquin, mais si on pouvait éviter de le faire en s’appuyant sur des clichés réactionnaires ce serait quand même plus intéressant.

  2. Ce film est juste une grosse blague. Beaucoup de choses dans le livre n’apparaissent pas dans le film alors qu’il y avait moyen de faire un truc bien hot. Tout a été modifié pour plaire aux fans de twilight et ne pas heurter la sensibilité de l’Amérique puritaine :p

  3. Pour être honnête, j’ai lu le bouquin (le premier, le deuxième je n’ai pas pu aller au delà de la moitié tellement j’ai trouvé ça gnangnan) et je me suis décidée à regarder le film. Je partais confiante, car j’ai vraiment accroché sur le premier tome.
    Et bien autant vous dire que j’étais contente de ne pas être allée au cinéma, je n’ai pas pu regarder + de 30 minutes tellement le jeu d’acteur n’est pas crédible.
    Comme dit plus haut, avec le livre il y avait possibilité de faire quelque chose de vraiment bien, mais il aurait déjà fallu un acteur avec un peu de charisme …

  4. Effectivement ce film n’était qu’un pétard mouillé plein de promesses qui n’ont pas été tenue.

    Il faut quand même souligner qu’apparemment c’est un film pour passer le temps et qu’il rempli bien son role. :)

  5. Franchement, j’ai vu le film, mais je vois pas trop fameux comparé à l’angoument que ça a eu avant la sortie. J’ai juste vu un film avec des scènes adultes mais pas trop adulte. C’est vraiment un film que je peux regarder avec mon frère, mais pas mon fils cas même lol

  6. Un peu en retard, mais bon, ça fait toujours du bien de dire les choses !

    Vous savez faire la différence entre rejet d’une critique basée sur une interprétation foireuse (apologie de ci ou de ça) et acceptation d’une critique sur une oeuvre de l’esprit ? parce que c’est de cela dont il s’agit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votreNom@votreMotClé dans le champs nom pour un meilleur référencement