Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

Fin août, Florent Peyre faisait une parodie de la chanson « color gitano » de Kendji Girac : « Travelo », sous le pseudonyme de Kenjita Wurst (contraction de Kendji Girac et de Conchita Wurst) chez Barbeclays Records.

travelo meanwhile1 Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

Cette parodie joue avec le travestissement, mais également le transgenre, sans bien faire la distinction.

Maladroit? Peut-être. En tout cas, la LGBT est montée au créneau.

Mais d’abord, pour ceux qui ne l’auraient pas encore vue, voici la parodie incriminée :

Et c’est une parodie de « Color Gitano » de Kendji Girac

Je ne veux pas revenir sur l’idée de « ce que l’on peux ou ne peux pas faire dans l’humour« , mais plutôt poser la question sur l’offensant ou le blasphème.

Parce que oui, encore une fois, soit on est Charlie, soit on ne l’est pas.

Au fond, si on part de l’idée qu’on ne peut pas rire de tout, ou en tout cas, pas n’importe comment, et si l’affaire Dieudonné est, a priori, non pas condamné pour le fait qu’il blague sur les juifs (puisqu’il se moque également des autres communautés), non pas condamné pour des propos qui iraient trop loin (puisque Charlie et tout, qu’on ne doit pas s’auto-censurer, qu’il n’y a pas de limites) à propos :

mais, disais-je, condamné parce qu’il aurait de mauvaises intentions, parce qu’il ferait de la politique et non pas de l’humour, parce qu’il serait antisémite.

Parce qu’il ferait de l’incitation à la haine.

Seulement là, du coup, ils ne font pas de politique, et il semble assez flagrant qu’ils sont dans une démarche qui se veut à destination humoristique…

Manifestement, leur but n’était pas de faire du mal parce que ce sont de gros homophobes, enfin, il faut être sérieux 2 minutes.

Donc, du coup, puisqu’on ne peut juger l’humour à son taux de rire, qui est tout à fait subjectif, et que l’intention est assez clairement établie… Pourquoi ?

Dis Jamy, explique nous !

jamy meanwhile Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

En fait, il s’agirait d’une histoire de moquerie ou d’égalité dans une démarche de… euh…

Atta, je te met le commentaire, ça sera plus simple.

travelo meanwhile Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

Pour l’info, il vient de là !

Donc, en gros, si t’es gentil, c’est bon, sinon, ça veut dire que t’es méchant. En fait, on doit (tout en majuscule, parce que bon) rire de tout, mais pas être méchant.

Du coup, qui qui c’est qui décide si t’es méchant ou pas? Les indignés !

Du coup, tu ne le sais qu’a posteriori.

Je sais bien ce que vous vous dites à ce niveau de l’article : si vraiment tu cherches à comprendre, pourquoi tu leur a pas demandé directement, aux personnes de Yagg ?

Franchement, je suis pas sûr que j’y aurais trouvé des réponses. Parce qu’encore une fois, à voir les discussions, ils ne cherchent qu’à convaincre les convaincus, à entendre les applaudissements de ceux déjà d’accords, ils manquent d’amour ! (En tout cas, sur cet article, hein ! En vrai, je les connais pas !)

Pis bon, j’ai rien contre les affamés de tendresse, mais ça ne me fera pas mieux comprendre !

travelo 2 meanwhile Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

Franchement, si c’est pas de l’argument, ça !

Si le terme peut-être utilisé dans un objectif transphobe, son utilisation devient automatiquement transphobe.

Une forme de sophisme délicieux, que je déplacerai de suite dans une analogie : le terme nègre est « aussi employé pour insulter les personnes noires. Son utilisation est négrophobe, point. » (vous aurez remarqué la proximité de ce que je viens de dire avec ce que nous dit Yagg sur l’utilisation des mots, qui n’ont rien qu’un sens, point.)

Du coup, si je te dis que Dumas avait probablement un nègre (je joue au con avec toi volontairement, t’excite pas derrière ton clavier icon wink Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT? )

Redevenons sérieux, un type te dis « beh, euh, c’était pour de rire, je crois… Comprend pas trop pourquoi c’est transphobe quoi. La réponse est lapidaire :

trans yagg meanwhile Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

Alors du coup, le gars est un peu désemparé, et il se dit que tu peux pas le sécher comme ça, avec un argument aussi petit quoi !

Et du coup, ben ouais, avec un tel argumentaire, il n’y a aucune place à l’articulation rationnelle mentale (tu sais, le truc qui dit que, bon, au delà de la définition pure et dure de ton dico que tu feras des banderoles pour dire « bouuuuuh !! homophobe !!! », on peut se poser des questions rationnelles, qui font appel à la réflexion, du genre « comment déterminer s’il y a mauvaise intention, comment établir le préjudice, comment remettre en perspective avec le genre utilisé, la possibilité d’humour, la ligne jaune de la censure, etc)

Vous commencez peut-être à comprendre pourquoi il est impossible d’essayer d’avoir un dialogue sur différents points, en mode débat, avec ce genre de personnes (en prévision : j’insulte pas ta sexualité ni ton « genre », Dugenou, mais ton mode de réflexion primaire icon wink Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT? )

Nan parce que franchement, c’est sur toute la longueur :

travelo3 Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

Toute? Non !  (voix du narrateur d’Asterix).

Pas quand l’argument se retourne, du coup :

travelo4 Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

Tout est question de contexte ? Bah ça fait du bien de l’entendre…

Du coup, on reprend la discussion ?

Bon, allez, je fous la paix à Yagg. Mais objectivement, la question reste entière :

C’est quoi le problème ?

Dans mon entourage, soit on me répond « j’sais pas, c’est drôle », soit « bah atta, c’est grave, c’est transphobe ! », mais pas une explication intelligente.

Parce que, qu’on soit bien d’accord, si c’est une question de sensibilité personnelle, on s’en tape ! Parce que si on doit prendre en compte toutes les sensibilités, on est super mal !

Donc, ma question porte sur le préjudice, en entendant cette parodie :

Il va y avoir une recrudescence de violence ? (oui, l’injure est une violence verbale, mais enfin, les pubs qui mettent des meufs à poil sur des bagnoles parce qu’il parait que la cible masculine pense avec sa bite, en tant qu’homme, je le ressens comme une injure violente, et je vais pas en demander la suppression, quoi !)

Les transphobes vont l’être encore plus ? Devenir plus violents ? Les autres vont-ils le devenir ?

Je suis surtout en train de me demander si les personnes moches vont pas casser les couilles à Ganesh2 pour ça :

D’ailleurs, dans la même émission, Hanouna chantait « Color Pakistano », sous le pseudonyme de Kenjundi Jirash.

La même chanson parodiée, dans l’une, on fait le cliché du travesti, dans l’autre, du pakistanais.

Et de manière surprenante, ça n’a pas du tout eu le même retentissement.

Un exemple concret ?

Melty :

La polémique de Travelo 

La parodie « hilarante » de Pakistano

Chacun bossant pour son propre business, et personne pour le bien commun. Perso, ne faisant partie d’aucune communauté, je prend ça avec le recul de ceux qui ne sont pas concernés.

Du coup, les défenseurs sont encore plus violents.

Le centre LGBT de Lyon, par exemple, nous fait ce coup là :

Travelo CIGaLes meanwhile Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

Le tweet en question est là

Pour info, le lien Youtube qu’ils nous balancent, c’est celui-ci :

C’est avoir le sens de la mesure, ça, hein ?

Personnellement, je pense que l’abus de pathos comble un manque d’arguments.

Sérieusement, ce sketch provoque ce genre de choses? Je veux dire, ils le pensent vraiment ?

Mais un argument m’interpelle. On en a déjà parlé, on l’a déjà vu plus haut, l’argument ultime, mais je le vois tellement partout que je voudrais revenir dessus : Le terme « travelo » est une injure transphobe, donc la parodie est transphobe. Quelque soit l’intention, c’est mal. D’ailleurs :

travelo charts meanwhile Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

Peu importe l’intention ? Vraiment? Même pour faire honneur aux « PDs » ?

Parce qu’en fait, non :

Comme quoi, selon l’intention, une musique peut bien s’appeler « petit pédé »

Au final, je voudrais dire deux choses :

premièrement, arrêtez de vous prendre pour les défenseurs d’une communauté. Les gens ont de l’humour, de la dérision, ou même, s’en battent les couilles en neige au Moulinex, et les chiens de garde des communautés aboient tandis que la caravane passe.

Et deuxièmement, méfiez vous de ne pas émousser votre lame en vous battant pour tout et pour rien. Le jour où on aura besoin de se battre pour de véritables causes, on ne vous entendra plus. C’est idiot.

Pis moi, j’aime bien l’humour sale !

Ah, et n’oubliez pas, faire le mal, c’est mal, faire le bien, c’est mieux, la guerre, c’est pas bien, les bébés, c’est gentil (tout comme les pandas), et tout ça…

Avec tout ça, vous aurez toujours quelqu’un à insulter d’Homophobe/Nazi/Antisémite/Pédophile/Xénophobe/Nauséabond

Allez, je vous laisse les p’tits loups, avec plein de liens, si vous voulez en voir plus, ou commenter comme des oufs !

Le Figaro
Le Soir
Yagg
Facebook SOS Transphobie
Morandini

Vous avez aimé cet article? Alors vous aimerez aussi :

9 thoughts on “Travelo : transphobie, hypersensibilité ou existence médiatique pour la LGBT?

  1. Moi perso ça m’a fait sourire. Il ne faut pas tout prendre au 1er degrés sinon on ne s’en sortira plus…..

    Je suis pour la liberté d’expression tant qu’elle n’est pas exagérée ou provocante .

  2. Alors là, je suis bien content que tu aies fait un article sur ce thème…

    Serieusement, en début d’année toute la France chiale pour Charlie (et je peux le comprendre j’aimais bien Charlie… Charia Hebdo quand j’y repense… j’en ris encore lol). Et par contre dès qu’on fait une parodie sur le racisme, les LGBT, les associations montent directement au créneau…

    Là le problème, c’est que ces associations sont complétement paranoiaque et ne réfléchissent que par eux-même. Du coup, dès que quelques choses fait le buzz, ca y’est elles s’en emparent directement en criant au scandale. Un peu comme le lobby de féministes dès que tu fais des blagues misogynes.

    Nous (enfin plus moi maintenant) les Français nous sommes si fier de notre renaissance et de notre siècle des lumières, de nos droits de l’homme, etc, mais on est déjà incapable d’appliquer ce que Voltaire disait il y a déjà quelques siècles sur la liberté, chose que nous avons totalement perdu en 2015 : « Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrais à vos côtés jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire ».

    La parodie sur les moches est excellente et m’a bien fait rire, et elle aurait pu avoir son lot d’indignation mais comme il n’y a pas de lobby « moche » et bien il n’y a eu que quelques illuminé pour reprendre cette cause sans grande efficacité…

    Moi je dis, la liberté d’expression, qui est une liberté fondamentale, devrait être indiscutable. Le lobby LGBT est pas content? Ils ont qu’a faire des parodie sur les hétéro pour rire…

    Après la catastrophe de Charlie, j’avais vu le reportage sur un iman, même s’il expliquait que dans leur religion les caricatures de mahommet ce n’est pas bien, il fallait comprendre que la liberté d’expression en France primait, et que au lieu de se lamenter, il avait qu’à prendre eux aussi leur crayon, et faire des caricatures sur les français type anti-musulman, sur les autres religions, sur les journaux…

    Au lieu de râler, il faut accepter que des gens ne pensent pas comme nous et le disent, et pour ceux qui le veulent, se bouger le cul à faire eux même un peu d’humour.

    Merci pour ton article, c’est bien que des personnes comme toi soulève ce problème, je te soutiens à 100%.

    Déformé… Estropié … !

    • Et bien merci !

      Oui, en effet, sans compter que les assos ont besoin de scandales pour exister.

      Alors, les voilà à stabyloter tout ce qui passe, en priant pour qu’ils aient un truc à défendre.

      Elles en oublient leurs vocations premières !

  3. Salut Maël,

    Tu soulèves un vrai problème dans ton article…

    C’est « je suis Charlie » que quand ça arrange le monde…

    Cela fait déjà quelques années que la liberté d’expression en a pris un sacré coup, alors qu’on a jamais autant été à la pointe de la communication avec tous les blogs, les journaux, les web-tv, youtube, etc.

    C’est désolant que ce soit l’humour qui trinque comme ça.

    Le rire, c’est quand même je l’espère une partie intégrante de notre vie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votreNom@votreMotClé dans le champs nom pour un meilleur référencement